St Jean Baptiste de la Salle 

Jean-Baptiste de La Salle naquit en 1651 à Reims. De famille aisée, il eut une enfance heureuse. A 16 ans, il hérite d’une charge et d’une rente de chanoine de la cathédrale de Reims. Il poursuit ses études puis entre au séminaire de Saint-Sulpice à Paris. En 1678, il est ordonné prêtre.

Il se lie d’amitié avec un de ses confrères du Chapître, Nicolas Roland. Quand celui-ci meurt, prématurément, c’est à Jean-Baptiste qu’il confie le soin de s’occuper des écoles qu’il a fondées à Reims, à l’instar de ce que disaient à la même époque d’autres religieux et religieuses. Ce fut le premier contact de M. de La Salle avec les écoles, qui n‘étaient pas alors au nombre de ses préoccupations.

Après mûre réflexion, il décide de rassembler ces maîtres dans une maison louée pour eux. Ainsi naquit la première communauté de « Frères ».

Fin 1686, les « Frères » sont déjà une trentaine. C’est à cette époque qu’est choisi le costume qui devait les rendre célèbres : une soutane de serge grossière mais épaisse à laquelle on ajouta le manteau aux manches flottantes des paysans champenois, le tricorne militaire et les gros souliers. La règle qui s’imposaient les frères n’avait rien de modéré : jeûnes, veilles, discipline y tenaient une large place.

En 1688, le curé de Saint-Sulpice à Paris réclame M. de La Salle pour y poursuivre son œuvre de fondation.

En 1704, une proposition de Rouen. M. de La Salle y transporte le noviciat et y inaugure un programme d’enseignement secondaire révolutionnaire pour l’époque.

Cependant, les Frères de Paris le rappellent et le pressent de reprendre la direction de l’Institut.

A partir de 1717, après avoir fait élire son successeur, il se consacre à la rédaction de la règle définitive de l’Institut. Il meurt à Rouen, en 1719. En 1725, l’Institut reçoit du Pape Benoît XIII l’approbation qui lui manquait encore…

Pour en savoir plus sur Jean-Baptiste Lasalle : rendez-vous sur www.lasalle-fec.org.

Menu